Reno Simo

Explorateur de l’instant et artiste à multiples facettes, Reno Simo ne cache pas qu’il a les boules. Emporté par le mouvement du slam , il exprime cette sphérisation particulière de son humeur avec style et pertinence, humour et bonheur.

Il devient slameur pour le meilleur et pour la rime, trouvant dans ce mouvement une stimulation sans égale pour travailler ses textes et partager sa passion du verbe.

Il animait, avec Yann Thomas “D’ou que tu slam“, une scène ouverte de poésie et des ateliers d’écriture mensuels au Café de Paris a Menilmontant, en partenariat avec Universlam.


L’ouvrage SLAMEA JACTA EST de Reno Simo est vendu au prix unitaire de 10e

BIO

Fruit du traumatisme sexuel de ses parents, qu’il aime néanmoins infiniment, Reno Simo voit le jour à Paris en 1970. Sa naissance ayant bouleversé les valeurs des adultes constituant son entourage familial direct, il ne vivra avec sa mère qu’à partir de l’âge de six ans, puis seul avec son père à l’âge de neuf ans. Enfant solitaire il se réfugie dans un monde imaginaire et chantant. Il composera ses premières chansons à l’âge de 14 ans puis se produira avec des groupes de baloches pendant ses années lycées.
En 1991, il donne naissance à sa première fille et abandonnera donc la fac de musicologie pour devenir, grâce à un coup de pouce du destin, instituteur pour élève de CM2. L’été 1993 son père décédera calmement dans ses bras, le plongeant dans une méditation muette et profonde sur la vie et la mort. Jeune homme solitaire il se réfugie dans l’écriture de nombreux textes introspectifs qu’il ne partagera pas, ainsi que dans l’étude du mysticisme, de la philosophie, du chant et de la guitare. Il compose des pièces instrumentales et se produit dans le cadre de spectacles de danse contemporaine. Il travaille parallèlement dans l’édition avec le Professeur Choron et compose son premier répertoire de chansons franco-terrestres. En 1997, il retrouve par hasard Guy Cascalés, batteur et compositeur, qui fut l’animateur de l’atelier jazz que Reno suivait à l’époque de ses études musicales à la Sorbonne. Celui-ci organise son premier concert dans un cabaret parisien et le pousse à développer son expérience de la scène. Peu après il fera la connaissance de Didier Monin et de son association Éclat d’artiste, et dès lors chaque semaine pendant presque 3 ans, il organisera et présentera à l’AbracadaBar dans le XIXè, des soirées pluri-artistiques qu’il intitulera ”les Turbulences Energétiks”. Il y programme notamment des poètes récitant quelques textes à capella. C’est ainsi qu’il rencontre la scène Slam parisienne encore naissante, à la fin des années quatre-vingt-dix.
Il devient dès lors slameur pour le meilleur et pour la rime, trouvant dans ce mouvement une stimulation sans égale pour travailler ses textes et partager sa passion du verbe. Il animera en partenariat avec Slam production des scènes ouvertes de poésie et des ateliers d’écriture à Paris, Nantes, Marseille, ainsi qu’à la prison de La Santé, la maison d’arrêt de Nanterre, dans divers foyers de jeunes travailleurs. En partenariat avec le Ministère de la Culture et l’Alliance Française, il intègrera le slam à la sixième édition du ”Festival Itinérant de Poésie Internationale en Afrique” (FIPIA) à l’ile Maurice. Avec l’éducation Nationale, la ville de Plaisir et Planeteslam, il animera des ateliers en milieu scolaire sensible à la Clé des Champs. Il remporte la Slam session transalpino de Turin, organisée par l’association « Les Drôles », puis donne une prestation pour l’inauguration du centre culturelle Saint Louis de France à Rome. Parallèlement il compose et auto-produit l’album ”LOKUTTARA sur les Chemin Hors des Mondes”. Il anime actuellement, avec Yann Thomas, ”D’Où Que Tu Slam”, une scène ouverte de poésie et des ateliers d’écriture mensuels au Café de Paris à Ménilmontant, en partenariat avec Universlam.

Reno Simo est le chanteur et le bassiste du groupe http://www.liledesloups.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *